Biographie - Sandra Fastre
Biographie

Diplômée en Psychologie Sociale et Ergonomie, Sandra Fastré a commencé à pratiquer la photographie en 2008. Après quelques expérimentations techniques sur le thème des paysages et de l'urbain, elle s'est rapidement tournée vers l'humain et ses fragilités. En 2015, elle réalise un projet autobiographique "Fracture" pour ensuite entreprendre une recherche artistique sur le dissonance cognitive, développée par Festinger en 1957, théorie majeure en Psychologie Sociale. Il décrit les mécanismes mis en oeuvre par l'individu pour diminuer un état de tension lorsqu'il est confronté à deux éléments incompatibles l'un avec l'autre au regard de ses croyances et valeurs. La représentation harmonieuse qu'il a de lui-même peut être malmenée par des éléments perturbateurs. De ce postulat, Sandra Fastré s'intéresse au basculement intérieur et aux émotions qui en découlent en rendant palpable ce sensible dans divers travaux photographiques. Nourrie par les textes de Paul Eluard (1895-1952), "Capitale de la douleur" (1926) et "L'amour la poésie" (1929), elle propose une narration laissant au spectateur la liberté d'entrevoir les questionnements existentiels que tout un chacun peut se poser.
Sandra Fastré vit et travaile en région Toulousaine, elle est représentée par le Studio de Création Hans Lucas.

 

A graduate in Social Psychology and Ergonomics, Sandra Fastré began practicing photography in 2008. After a few technical experiments on the theme of landscapes and urban life, she quickly turned to the human and its fragilities. In 2015, she realized an autobiographical project "Fracture" and then began an artistic research on the cognitive dissonance, developed by Festinger in 1957, major theory in Social Psychology. It describes the mechanisms used by the individual to diminish a state of tension when confronted with two elements incompatible with each other in terms of his beliefs and values. His harmonious representation of himself can be disturbed by disruptive elements. From this postulate, Sandra Fastre is interested in the inner tilt and the emotions that flow from it by making palpable this sensitive in various photographic works. Nourished by the texts of Paul Eluard (1895-1952), "Capital of Pain" (1926) and "L'amour la poésie" (1929), it offers a narrative leaving the viewer the freedom to glimpse existential questions Anyone can ask.
Sandra Fastre lives and works in the Toulousaine region, she is represented by the Creative Studio Hans Lucas.

Top